Et si c’était eux les bons coups du mercato ?

Exit les Ibrahimovic, Thiago Silva ou autres Lavezzi, les 19 autres clubs de Ligue 1 ont du composer avec des budgets serrés. A la course aux bonnes affaires certaines écuries ont flairé les bons coups.

entrée

Le joli coup de l’AS Saint-Etienne

Nom : Hamouma

Prénom : Romain

Date de naissance : 29 mars 1987

Transfert : Du SM Caen à l’AS Saint-Etienne pour 4M€

Joueur au parcours atypique, non conservé par le centre de formation du FC Sochaux il a du faire son trou en passant par Besançon (CFA), Laval (Ligue 2) puis Caen où il découvrira la Ligue 1. A 23 ans il effectue une saison pleine dans l’élite : 32 matchs et 9 buts. Reconnu comme l’un des meilleurs joueurs du championnat, il peine à confirmer pour sa seconde saison (31 matchs, 2 buts), mais garde néanmoins une belle côte de popularité. Courtisé par Vahid Halilhodzic pour intégrer l’équipe nationale Algérienne (origine de son grand-père) il refuse car « il se sent plus Français qu’Algérien « . Son équipe, le Stade Malherbe de Caen reléguée, ne peut plus retenir ses meilleurs éléments, Nivet (Troyes), Niang (Milan AC), Thébaux (Brest) ou encore Bulot (Standard) se tirent voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Hamouma, courtisé par l’OM et le LOSC va surprendre tout son monde en rejoignant cet été l’AS Saint-Etienne. Bien lui en a pris, rapidement intégré il fournit à l’image de sa nouvelle équipe un solide début de saison ponctué de deux réalisations et d’une passe décisive en 5 matchs. Si il parvient à soutenir ce rythme, il devrait réaliser une saison à la hauteur des espoirs placés en lui. A 25 ans, Romain Hamouma pourrait même envisager de conjuguer son futur avec l’équipe de France où il retrouverait chez les Bleus l’un de ses meilleurs amis, le Parisien Jérémy Ménez.

Note de la bonne affaire : 7/10

4M€ c’est beaucoup mais peu à la fois pour un joueur qui fait partie du Top 20 des meilleurs joueurs de Ligue 1 lorsqu’il est en forme. Réalisera deux ou trois bonnes saisons avec les Verts, connaîtra une ou deux sélections avec les Bleus, sera transféré à l’Atlético Madrid, jouera peu, reviendra en France à l’OM sous forme de prêt et le LOSC lèvera l’option d’achat la saison suivante. Comme ça tout le monde est content.

entrée

Joue la comme Giuly

Nom : Giuly

Prénom : Ludovic

Date de naissance : 10 juillet 1976

Transfert : De l’AS Monaco au FC Lorient pour 0€

Pour ne pas revivre la même saison que l’année dernière, où les Lorientais avaient frôlé la relégation, les dirigeants ont mis la main à la pâte durant le mercato. Avec les arrivées d’Alain Traoré et de Benjamin Corgnet les Bretons ont montré qu’ils avaient de l’ambition. Mais le véritable bon coup de Gourcuff est peut-être l’arrivée de Ludovic Giuly. Viré comme un malpropre de l‘AS Monaco où il ne fait pas partie du projet Rybolovlev-Ranieri, à 36 ans il a choisi de rebondir du côté du Moustoir. Dans un effectif jeune et assez peu expérimenté Ludovic Giuly fait office de guide. Il est certainement en Ligue 1 l’un des joueurs les plus expérimentés et possède une carte de visite à faire rêver nombre de ses jeunes coéquipiers. Passé par l’OL, le Barça, l’AS Rome ou encore le PSG, l’ex-international Français (17 sélections) dénombre quasi 800 matchs au compteur. Il a côtoyé tout au long de sa carrière des joueurs et des entraîneurs prestigieux (Deschamps, Morientes, Rijkaard, Eto’o, Ronaldhinho, Henry…) et une telle expérience n’a pas de prix, évoluer à ses côtés pour ses équipiers ne peut être que positif. Compétitif et ambitieux il ne souhaite cependant pas jouer les utilités et en deux apparitions cette saison le lutin a déjà planté un but (son 85ème en Ligue 1) contre Nancy. Rassurant et rassuré, dans un effectif sain et avec un staff qui veut de lui Ludovic Giuly est certainement l’un des meilleurs transferts réalisés durant le mercato en Ligue 1.

Note de la bonne affaire : 8/10

Certes à 36 ans, Ludo n’a plus ses jambes de feu d’il y a quelques années mais son expérience et son intelligence de jeu devrait suffire à combler ce déficit physique. Arrivé libre après s’être fait dégager du nouvel AS Monaco, il a l’esprit revanchard. Toujours de bonne humeur il se fond très vite dans le collectif Lorientais. Réalisera une saison correcte avec une vingtaine de matchs et quelques buts décisifs, prendra sa retraite à la fin de la saison et intégrera Canal + où il sera avec Laurent Paganelli la star de la nouvelle rubrique du CFC « Tic et Tac, les leçons tactiques « .
entrée

Bauthéac pour faire oublier Mounier

Nom : Bauthéac

Prénom : Eric

Date de naissance : 24 août 1987

Transfert : Du Dijon FCO à l’OGC Nice pour 0€

A l’instar de Romain Hamouma, Eric Bauthéac non plus n’a pas percé directement en équipe professionnelle. Non conservé par l’AS Saint-Etienne à la suite de sa formation, il part (déjà) sur la Côte d’Azur direction l’AS Cannes en National. Auteur de deux bonnes saison il rejoint ensuite Dijon. Pour sa première année en Ligue 2, il va connaitre la montée dans l’élite. En Ligue 1, malgré la relégation directe des Bourguignons, Bauthéac est convaincant lors de chacune des ses apparitions et il attire l’intérêt de quelques clubs. Laissé libre, il s’engage alors avec l’OGC Nice où il arrive pour occuper l’aile gauche de l’attaque des Aiglons vacante depuis le départ d’Anthony Mounier à Montpellier. Avec l’intronisation de Claude Puel, cet attaquant de poche (1m68) va apprendre la rigueur. Si les Niçois n’ont pas encore parfaitement lancé leur saison, Bauthéac lui s’est déjà montré décisif avec 2 buts et 2 passes décisives en 5 matchs. Dynamiteur de défense, il rappelle un certain Mathieu Valbuena. Malgré l’arrivé de noms un peu plus ronflants comme Cvitanitch (Ajax) ou Pied (Lyon), le recrutement d’Eric Bauthéac ressemble au vrai bon coup du mercato Azuréen.

Note de la bonne affaire : 7/10

Son prix d’achat est inférieur au coût d’un sac plastique dans une grande surface. L’objectif de Bauthéac cette saison est de passer de la catégorie des « joueurs moyens de Ligue 1″ aux « bons joueurs de Ligue 1″. Avec du travail, faisons confiance à Claude Puel et un peu de réussite il devrait être une des satisfactions Niçoises en mai prochain. Rejoindra l’AS Monaco promu en Ligue 1 la saison prochaine, sera considéré comme le nouveau Giuly, intégrera l’équipe de France en 2014 coachée par Puel après la débâcle en Coupe du Monde au Brésil, réalisera une carrière honnête, puis pour boucler son tour de la French Riviera ira se finir au FC Antibes. Comme Mickael Madar en son temps.

entrée

Djibril Sidibé perle de Football Manager

Nom : Sidibé

Prénom : Djibril

Date de naissance : 29 juillet 1992

Transfert : De Troyes à Lille pour 2.5M€

Le plus jeune des quatre (20 ans) est déjà bien connu par les amateurs du célèbre Football Manager. Véritable perle dans le jeu, comprenez l’addition : prix d’achat faible + gros potentiel, Djibril Sidibé va tenter de confirmer sa réputation dans la vraie vie du vrai football. Formé à l’ESTAC il va rapidement percer au point de devenir un titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense la saison dernière, celle de la montée en Ligue 1. Régulièrement appelé en équipe de France U20, Sidibé est une valeur sûre chez les jeunes coqs. Frappé par le feuilleton Mathieu Debuchy, le LOSC a pris les devants en cas de départ de son international, en recrutant poste pour poste le jeune Sidibé. Inconnu du grand public, il va effectuer sa première apparition en Ligue 1 cette saison sous le maillot des Dogues face à Nice. Auteur d’un match plein, il va même se payer le luxe d’inscrire un joli but. Pas encore mûr pour enchaîner les matchs, il est couvé par Rudy Garcia qui croit beaucoup en lui. Cette saison devrait être celle de la découverte pour Sidibé, avant de devenir, au départ inéluctable de Debuchy, l’une des pièces maîtresses du LOSC les saisons suivantes.

Note de la bonne affaire : 7/10

A 2.5M€ le coût d’achat parait juste pour un jeune joueur qui a déjà plus de 50 matchs professionnels dans les jambes. Rarement prise à défaut la cellule de recrutement Lillois a flairé le bon coup manifestement. Djbril Sidibé remplacera en temps voulu Mathieu Debuchy autant à Lille qu’en équipe de France. De toute façon si jamais ce transfert et sa carrière ne sont pas des réussites, il n’aura cas quitter sans sauvegarder et recommencer à sa guise. Comme dans Football Manager.

entrée

entrée

Auraient pu être cités également : Jeff Louis (Nancy), Emmanuel Herrera (Montpellier), Renaud Cohade (Saint-Etienne), Sigamary Diarra (Ajaccio).

 

A lire : Les Expendables de la Ligue 1

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s